A lire : vie de femme.

Hey vous, comment allez vous ?
Bon allez, conformément à ce dont je vous avais parlé la semaine dernière je me lance et j’ose. Je vais donc me lancer dans une exercice nouveau : parler de lecture.
L’été est, pour moi, l’occasion de faire le point sur ma vie, sur l’année écoulée et sur celle à venir. Je fais le point sur ma vie en tant qu’individu, mais aussi sur ma vie de femme. L’été étant l’occasion de bouquiner sévère (surtout depuis que j’ai mon attelle), je me suis dit que j’allais donc vous présenter ces livres qui ont accompagné ma démarche personnelle.
Je ne me sens pas l’âme d’une grande chroniqueuse ou blogueuse littéraire, le présentations seront assez brèves, soyez indulgent-e-s. 

lolita-stanley-kubrick

La traversée de l’été, Truman Capote.
Grady McNeil est une jeune femme passionnée de 17 ans. L’été, alors que ses riches parents partent en vacances, elle décide de rester à New York pour côtoyer Clyde, un gardien de parking à Broadway.
Ce livre est le récit d’une histoire d’amour estivale, passionnée, fusionnelle mais vouée à l’échec. Cette relation s’établit entre deux personnages complexes attachants et bourrés de défauts, plus vraiment enfant mais pas encore adulte. C’est l’histoire d’amour, l’été, la période charnière la fin de l’adolescence et le début de l’âge adulte, mais qui marquera les deux protagonistes.
Pourquoi le lire ? Si vous avez l’âge des personnages alors vous vous retrouverez dans ce récit, dans cette histoires, dans ces histoires même. J’ai lu ce livre à 17 ans, il reflétait très bien mon état d’esprit de l’époque. En étant plus âgé-e-s le livre permet aussi de se souvenir de cette période, de se replonger dans un état d’esprit si particulier à la fois doux et dur.
On notera quand même que Truman Capote a écrit ce livre à 18-19 ans, sans réellement l’achever (la relecture n’ayant pas été faite), et qu’il a été retrouvé et publié à titre posthume en 2005. 

truman-capote-1 tumblr_lssnuoyl811qk3ddco1_500 (1)

L’Amant, Marguerite Duras.
Une jeune fille de 15 ans, alors qu’elle traverse l’Indochine, va rencontrer son premier amour, un richissime chinois de 12 ans son aîné. 

Encore une fois on retrouve une histoire d’amour, un premier amour, le premier amour même. Y sont abordés cependant d’autres thèmes comme le rapport à la famille, à l’argent, la confrontation à la société coloniale. Le livre, à mon goût, ne retranscrit pas tant un premier amour, mais plutôt l’évolution, le voyage de fille à femme. A la première lecture ressort effectivement ce premier amour, mais entre les lignes Marguerite Duras dessine le récit d’une émancipation, une réflexion sur l’indépendance, la volonté de se construire seule, les premiers rapports, sexuels y compris, l’emprise de la famille et de la société.
Pourquoi le lire ?
Encore une fois, le lire à l’âge du personnage principale, à savoir l’adolescence, peut avoir un effet cathartique (je l’ai lu à 16 ans, je sais ce que je dis). Néanmoins une lecture ou relecture plus âgé-e-s s’impose, tant les thème abordés sont vaste et centraux dans la vie de femme. Ce livre permet de réfléchir à l’émancipation, à l’influence de la famille et de la société dans la prise de décision, emprise dont, même avec l’âge, on ne se défait pas totalement je pense.

Le roman est une autofiction, il valut à Marguerite Duras un prix Goncourt et le prix Ritz-Paris-Hemingway, comme quoi, je ne suis pas la seule à dire que c’est bien. 

Editors-Pick-Madame-Bovary

Madame Bovary, Gustave Flaubert. 
Ai-je réellement besoin de détailler ? Bon ok, je vais paraphraser : une jeune femme rêvant d’une vie romanesque se retrouve confrontée à une vie d’ennuie qui ne la satisfait jamais. 

Ce roman, qui est un grand classique de la littérature, retrace la vie entre rêve et réalité d’une femme complexe. En dire plus serait, encore une fois, paraphraser d’autres qui se sont nettement mieux exprimés sur la question. On peut tout de même noter que ce livre, s’inscrivant parfaitement dans son époque, et étant la charnière de genre littéraire, n’en reste pour autant pas moins actuel.
Pourquoi le lire ? Déjà c’est un classique, non je déconne. Pourquoi le lire ? parce qu’on se retrouve toutes et peut être tous dans ce personnage d’Emma, dans ce personnage fait de contrastes et confronté à la réalité de la vie ordinaire tout en ayant cet esprit romanesque.

maxresdefault

Trouble dans le genre, Judith Butler.
Il s’agit ici d’un essai philosophique devenu référence en matière de féminisme et de théorie queer. 

Pour être honnête je commence à peine à lire ce livre qui m’a été recommandé et offert par mon professeur de Philosophie du lycée (le type habite à 50 mètres de chez moi, on se voit un peu, c’est super cool), que je remercie énormément.
La livre invite à réfléchir aux notions de « marges » et de genre aussi pour déconstruire et repenser les relations et construire un féminisme, une façon de penser et considérer les gens différemment (j’aime pas dire ça comme ça, rien n’est normal et anormal dans le genre… bref je m’égare).
Pourquoi le lire ? Je pense sincèrement que le livre permet d’apprendre beaucoup de choses et de réfléchir, mais aussi, de s’enrichir au niveau personnel.

persepolis-persepolis-2007-06-27-3-g

Persepolis, Marjane Satrapi.
L’autobiographie sous forme de bande-dessinée de Marjane Satrapi revient sur son enfance de perturbée par la révolution islamique au début de la vie d’adulte, de femme en Europe.
Encore une fois, on suit l’évolution d’une femme, la construction de sa vie. Les thèmes des relations familiales, de la politique (la Révolution islamique Iranienne), de l’émancipation, de l’identité, de la construction de soi, en étant une femme, ou encore l’exil y sont abordés.  
Pourquoi le lire ?
Parce que c’est une belle bande dessinée, les dessins en noir et blanc sont à tomber. Le livre permet aussi d’en connaitre plus sur le contexte politique Iranien. Car cette évolution et cette construction est fascinante à suivre, pleine de douceur et de tendresse aussi. Enfin, c’est Marjane Starapi quoi, merde.
Une version film existe aussi, elle est sympa mais moins complète et complexe, mais vaut le détour. 


Voilà pour mes lectures qui ont accompagnées ou accompagnent mes moments de réflexion. J’espère avoir été assez claire, sans trop en dire ni pas assez, en reflétant l’esprit des livres et peut être en vous donnant envie de les découvrir si ce n’est déjà fait. Les connaissez vous ? Tenté-e-s ? 
J’espère vous avoir été utile, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez et en attendant je vous fais plein de gros bisous.

Auteur : margauxetimparfaite

Blogueuse mode et beauté juste pour le plaisir de partager et/ou donner des idées. Et n'oubliez pas de vous accepter comme vous êtes !

2 commentaires

Dites moi ce que vous en pensez.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s